Vitres teintées : que dit la réglementation ?

Rencontrées le plus souvent dans le tuning, les vitres teintées apportent effectivement un style unique à un véhicule. Elles présentent également de nombreux avantages, mais disposent aussi de leurs lots d’inconvénients. Non-conformes à la réglementation en vigueur, elles peuvent effectivement causer quelques soucis au conducteur du véhicule. Quels sont donc les avantages et inconvénients de ce type de vitres ? Quelles sont les réglementations des vitres teintées ? Que risque un conducteur en cas d’infraction ?

Avantages et inconvénients des vitres teintées

Les vitres teintées peuvent donner un look plus agressif et un style particulier à une voiture. Elles permettent également de vous prévenir des regards indiscrets des passants tout en permettant dans la plupart des cas d’éviter la surchauffe de l’habitacle grâce à sa capacité protectrice contre les UV et les rayons du soleil. Toutefois, les vitres teintées peuvent également permettre de dissimuler des infractions courantes au Code de la route comme les défauts de ceinture de sécurité, les cigarettes au volant ou encore l’usage de téléphone en conduite. Raisons pour lesquelles les forces de l’ordre ont tendance à contrôler davantage les voitures disposant de ce type de vitrage par rapport aux vitres normales transparentes.

Les réglementations en vigueur

Le vitrage d’un véhicule doit avant tout lui permettre de circuler sans danger en offrant une transparence optimale et une bonne visibilité au conducteur. Il doit également permettra aux forces de l’ordre d’identifier clairement le conducteur et de vérifier les infractions aux Codes de la route les plus courantes. Pour ce faire, leurs pourcentages de luminosité ou taux de Transmission de Lumière Visible (TLV) ne doivent pas dépasser les 70 % et ne doivent en aucun cas déformer les aspects et la couleur des objets vus à l’extérieur. Ainsi selon l’article 27 du décret n° 2016-448 du 13 avril 2016, qui vient renforcer l’article R316-3 du Code de la route, les vitres latérales avant teintées à plus de 30 % sont interdites surtout si elles se trouvent à l’avant du véhicule. Elles sont toutefois tolérées à l’avant tant qu’elle n’affecte pas le champ de vision du conducteur.

Que risque un conducteur en infraction ?

Ainsi, en conduisant un véhicule en infraction avec ces règles, ce sera le conducteur du véhicule qui se verra verbaliser par la police routière et non le propriétaire inscrit sur la carte grise du véhicule. Il risque une amende de 4e classe accompagnée d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Le véhicule risque également d’être immobilisé. Si vous disposez d’une vitre teintée et que vous ne savez pas si elles sont conformes ou que vous envisagez d’installer des films sur vos vitrages, il vaut toujours mieux s’adresser à un professionnel qui saura vous conseiller.

Profiter d’un comparatif d’offres d’assurance en ligne
Véhicule enlevé par la fourrière à Toulouse : comment s’y prendre pour le récuprer ?